Fêtes et vie d’un quartier populaire dans les années 1950

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, Tréleau faubourg ouvrier de Pontivy, relance ses fêtes de quartiers. Mélange de défilés de chars, de cérémonies burlesques et d'épreuves sportives les fêtes de Tréleau se distinguent jusqu'à leur fin en 1958, par leur immense succès : des milliers de personnes accourent dans ce petit quartier populaire pour y assister alors même que Pontivy compte à l'époque moins de 11000 habitants. Cette réussite correspond à une sorte d'âge d'or du quartier qui prit fin avec les mutations des années soixante.

Ce site est optimisé pour fonctionner avec Mozilla Firefox ou avec Internet explorer 8