Acteurs de la fête

logo polycultureL’association Polyculture de Malguénac, créée en 1998 par des passionnés de jazz et de musiques improvisées, organise dès sa formation des manifestations artistiques. Le festival Arts des villes Arts des champs voit rapidement le jour et s’implante en plein cœur du bourg . Principale activité de l’association, il propose une programmation musicale exigeante et un melting-pot d’activités pluridisciplinaires déclinées chaque année sur un nouveau thème.

Table-ronde / samedi / 14h

interceltiquedelorientLe Festival Interceltique de Lorient est né il y a 44 ans de la volonté de ses fondateurs de contribuer au développement de la musique et de la culture bretonne et aussi de s’ouvrir vers les nations d’implantation celte dans les îles britanniques (Écosse, Pays de Galles, Cornouailles, Île de Man, Irlande) mais aussi dans le nord de l’Espagne (Galice et Asturies).

Cela lui a donné une place particulière dans l’ensemble des festivals bretons, mais aussi nationaux dans la mesure où il a su créer un lieu de rendez-vous mettant en scène la Bretagne à côté d’autres nations et ainsi forger un nouveau concept porteur d’échanges : l’interceltisme.

Fort de son succès, l’interceltisme a franchi les premières frontières celtes britanniques et espagnoles pour se tourner vers d’autres lieux où existe également une implantation, plus récente, issue des migrations de ces celtes britanniques et espagnols. C’est ainsi que l’on a vu arriver des pipe-bands australiens, des joueurs de gaïta latino-américains et des chanteurs canadiens.

Après les Asturies, c’est l’Irlande qui sera à l’honneur cet été 2014 du 1 au 10 août.

Table-ronde / samedi / 14h

gras 2011 (30) crédit DR

© DR

Les Gras de Douarnenez, dont les origines remontent à 1835, est le nom du carnaval qui fait vivre la ville de Douarnenez au rythme de la fête et fait lever ses interdits durant 5 jours à la mi-février. Le premier soir on intronise le roi du carnaval appelé le Den Paoling et on le brûle le dernier jour pour laisser place à un rendez-vous de personnes costumées sur le vieux port.

Table ronde / samedi / 16h30

Elle fut officialisée en 1926 avec la remise du brassard tricolore par le maire de l’époque Eugène Raude à la Reine de la Mi-Carême Mélanie Le Gourrierec et à ses demoiselles d’honneur Joséphine (Fine) Le Tridiec et Sophie Le Gouallec. Les majestés, en costume breton pourleth bien sûr, étaient promenées dans les rues de la cité sur un char fleuri de fleurs naturelles (genêts, camélias et fleurs de saison…). Leur char était tracté par le cheval de l’hôpital. Une dizaine d’autres chars, fleuris, occupés par les enfants eux aussi en costume pourleth, et humoristiques participaient à la mi-carême et des musiciens accompagnaient toute cette joyeuse bande.

Plus d’infos sur la cavalcade guémenoise

Table-ronde/ samedi / 16h30 

photo Ronan GuéblezTout d’abord ingénieur agronome, Ronan Guéblez devient maire de Saint-Péran, puis, intermittent du spectacle. Il est président de Dastum Breizh depuis 2007, association fondée en 1972 qui collecte le patrimoine oral et musical de Bretagne, et compte environ 90 000 enregistrements. Dernièrement, Dastum a piloté avec succès l’inscription du fest-noz sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, obtenu auprès de l’Unesco le 6 décembre 2012.

Table-ronde / dimanche / 15h

Marcel Guilloux est né en 1930 à Lanrivain. C’est un chanteur, ancien cultivateur de métier. Il est l’une des figures emblématiques du kan ha diskan (« chant et déchant »), technique utilisée afin de faire danser sur différents danses et qui trouve dans le fest-noz moderne un lieu d’expression. Il a contribué à la transmission du chant aux nouveaux chanteurs, lors de nombreux stages ou en chantant en couple avec eux.

Table -ronde / dimanche / 15h

Sonneur en couple reconnu de bombarde et de biniou, Mikaël Jouanno est un concertiste, soliste, arrangeur, pour les bagadoù de la Bretagne morbihannaise.

Sa démarche basée sur la recherche et l’analyse des styles, ne l’ont pas fait s’éloigner de cette musique à danser qui reste intuitive et spontanée.Titulaire du CA (Certificat d’Aptitude) aux fonctions de professeurs de musique (Ministère de la Culture), ses recherches portent sur les aérophones à anches de l’Ouest de la France ainsi que sur leurs places et fonctions dans la société qui les ont vus s’épanouir. Pédagogue averti il transmet le savoir et le savoir faire de ces pratiques instrumentales, avec l’oralité et l’écoute des sources et archives sonores comme vecteur principal d’apprentissage. Il coordonne actuellement le Département de musique traditionnelle du conservatoire de Région de Rennes et intervient au Conservatoire de musique et de danse de Pontivy.

Ciné-débat / samedi / 18h

Charles Quimbert - © Christian Berthelot

Charles Quimbert © Christian Berthelot

Collecteur, chanteur et pédagogue dans le domaine de chanson traditionnelle, il chante actuellement avec le trio Brou-Hamon-Quimbert, en duo avec la violoncelliste Gaelle Branthomme ainsi qu’avec le groupe les « Six Troncs », un sextuor de clarinette.  Il a participé à de nombreuses animations, festou-noz ou concerts, aussi bien en Bretagne que dans de nombreux pays étrangers dont au Québec où il est venu à plusieurs reprises. Parallèlement, il passe son diplôme «DE» en musique traditionnelle et est l’un des premiers à se pencher sur la spécificité des techniques vocales employées dans le chant traditionnel. Depuis plus de 12 ans, il transmet son répertoire et son amour du Chant en encadrant de nombreux stages dans toute la France et est employé régulièrement comme formateur par le CEFEDEM Bretagne-Pays de Loire, l’ADDM 35 et Musiques et Danses en Bretagne.  En tant que directeur de DASTUM, il a porté en bonne partie le projet de reconnaissance du fest-noz reconnu en 2012 par l’UNESCO. Il est aujourd’hui directeur de l’association Bretagne Culture Diversité qui a pour vocation de valoriser le patrimoine immatériel breton.

Table-ronde / dimanche / 15h

Yves Defrance est responsable pédagogique au Centre de formation de musicien intervenant (CFMI) de l’Université de Rennes 2.

Ciné-débat / samedi / 18h