Intervenants table ronde « La Bretagne, terre historique de festival »

frank darcel crédit Emmanuel PainFrank Darcel

Né en Centre Bretagne, Frank Darcel arrive à Rennes en 1975 et devient le guitariste et compositeur du groupe Marquis de Sade, À la dissolution du groupe, en 1981, il devient le guitariste d’Étienne Daho, puis son producteur jusqu’en 1986, avant de poursuivre dans ce métier, au Portugal cette fois, tout au long des années 1990. De retour en Bretagne au début des années 2000, il produit le “Back To Breizh” d’Alan Stivell, avant de se mettre à l’écriture avec les romans Le Dériveur (2005) et L’ennemi de la chance (2007) chez Flammarion. Son troisième roman, Voici mon sang, sorti en 2011, a été sélectionné pour le Prix Polar de Cognac. Il codirige en parallèle la publication de 111 Bretons des temps modernes avec Yann Rivallain, aux éditions Ar Men (2008), puis ROK, une histoire des musiques actuelles en Bretagne, tome 1, (Prix Produit en Bretagne du Beau Livre 2011), avec Olivier Polard aux Éditions de Juillet, avant de sortir ROK 2 sur sa propre maison d’édition, LADTK, en mars 2013. En 2012, il reprend la guitare avec son nouveau groupe Republik, dont l’album est attendu en 2014.

 

LOR_1007311570.jpgAlain Cabon

Journaliste à Ouest-France pendant 25 ans à Brest puis comme grand reporter, Alain Cabon est très attaché à sa Bretagne. Il a couvert le Festival International des Cornemuses de Brest dans sa grande période puis, ponctuellement, le Festival Interceltique de Lorient où, depuis douze ans, il œuvre comme bénévole aux relations presse auprès du directeur. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages publiés aux éditions Ouest-France dont Tables et Saveurs de Bretagne en 1998 et Le Festival Interceltique de Lorient en 2010. Il réside à Kerlouan dans le Finistère.

 

interceltiquedelorientLisardo Lombardia, directeur du Festival Interceltique de Lorient

Le Festival Interceltique de Lorient est né il y a 44 ans de la volonté de ses fondateurs de contribuer au développement de la musique et de la culture bretonne et aussi de s’ouvrir vers les nations d’implantation celte dans les îles britanniques (Écosse, Pays de Galles, Cornouailles, Île de Man, Irlande) mais aussi dans le nord de l’Espagne (Galice et Asturies).
Cela lui a donné une place particulière dans l’ensemble des festivals bretons, mais aussi nationaux dans la mesure où il a su créer un lieu de rendez-vous mettant en scène la Bretagne à côté d’autres nations et ainsi forger un nouveau concept porteur d’échanges : l’interceltisme.
Fort de son succès, l’interceltisme a franchi les premières frontières celtes britanniques et espagnoles pour se tourner vers d’autres lieux où existe également une implantation, plus récente, issue des migrations de ces celtes britanniques et espagnols. C’est ainsi que l’on a vu arriver des pipe-bands australiens, des joueurs de gaïta latino-américains et des chanteurs canadiens.

Après les Asturies, c’est l’Irlande qui sera à l’honneur cet été 2014 du 1 au 10 août.

p

logo polycultureLes organisateurs du festival Arts des villes Arts des champs

L’association Polyculture de Malguénac, créée en 1998 par des passionnés de jazz et de musiques improvisées, organise dès sa formation des manifestations artistiques. Le festival Arts des villes Arts des champs voit rapidement le jour et s’implante en plein cœur du bourg . Principale activité de l’association, il propose une programmation musicale exigeante et un melting-pot d’activités pluridisciplinaires déclinées chaque année sur un nouveau thème.