Charles Le Sénéchal (1851-1923), un chef pontivyen, des palaces aux semis municipaux

charles le senechal038

Né à Pontivy d’un père marchand et fabriquant de pipes et d’une mère écrivain public, Charles Le Sénéchal entre en apprentissage chez un pâtissier à l’âge de 12 ans. Lorsqu’il en sort, il part pour Nantes, puis pour Paris où il travaille dans les grands hôtels. C’est là qu’il entre au service d’un Grand l’Espagne, le Duc Fernand Nunez, en qualité de chef, puis de maître d’hôtel. Durant 20 ans, il va sillonner l’Europe avec son maître.

En 1897, il se marie et revient à Pontivy. Il y mène une vie paisible tout en se faisant remarquer pour sa générosité. Il devient membre du bureau de bienfaisance et des différentes œuvres caritative de la ville. En 1903, il est élu au conseil municipal et y restera jusqu’en 1919.

Lorsque la guerre éclate, il participe à toutes les œuvres et souscriptions destinées à soutenir les soldats et la population. Amateur d’horticulture et grand collectionneur de chrysanthèmes, il va fleurir, tous les 2 novembre les tombes des soldats. Mais c’est surtout à travers la mise en place des semis municipaux qu’il se distingue. Entre 1917 et 1918, distribuera plusieurs milliers de pouces de légumes à la population.

A sa mort, en 1923, il lègue à la ville une forte somme d’argent destinée aux familles ayant des enfants à charge et aux orphelins.

 

Les commentaires et pings sont clos.