Les occupants successifs du château

Les Rohan séjournent irrégulièrement au château jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Par la suite, le château est successivement occupé par :

  • la sous-préfecture et la salle d’audience du tribunal civil de Pontivy (1800-1839)

  • le général Bernadotte, commandant en chef de l’armée de l’Ouest chargée de lutter contre les chouans, qui y installe son quartier général (mai-juin 1801)

  • les sœurs de Kermaria, qui créent une école et un internat pour filles (1841-1884)

  • un musée breton fondé par Jérôme Le Brigand (fin du XIXe siècle)

  • la garde Saint-Ivy (club sportif de la ville), les scouts de France, quelques familles pontivyennes logées dans la galerie ouest alors sectionnée en plusieurs pièces (1e moitié du XXe siècle avec interruption en 1939-1940)

  • pendant la Seconde Guerre mondiale : des troupes polonaises puis des autonomistes bretons (juin-septembre 1940).

En 1953, un bail emphytéotique de 99 ans est signé entre la ville de Pontivy et la famille de Rohan. La ville de Pontivy est alors chargée d’assurer l’entretien, la restauration et la valorisation du château tout juste classé monument historique. 

En décembre 2014, au vu du contexte particulier lié à l’effondrement de la courtine sud et face à l’ampleur des travaux à venir que la municipalité allait devoir supporter, le duc Josselin de Rohan accepte de céder son bien à la ville pour l’euro symbolique. L’acte de cession est signé le 16 octobre 2015, date à laquelle le monument devient donc pleinement le château des Pontivyens.

 

Vue de la cour intérieure du château et de la galerie nord en 1920, où se trouvent des enfants. Carte postale : Archives municipales, 1 Fi 122

L’escalier d’honneur du château en 1919. Des jeunes filles se tiennent en haut de l’escalier. Carte postale 1920 : Archives municipales, 1 Fi 123