Z: la série Z ce n’est pas que du cinéma

Qu’est-ce que la série Z ? Aux archives municipales il s’agit de la série qui regroupe les fonds entrés par « voie extraordinaire », c’est à dire les fonds d’archives d’origine privée.

visite de M Pams 2Z021

Arc de triomphe édifié sur le pont de l’hôpital pour la visite de Jules Pams, ministre de l’agriculture en 1912. (Archives municipales de Pontivy, fonds Floquet, 2Z21)

1Z : regroupe les petits ensembles documentaires donnés par des particuliers. On y trouve des chansons électorales, des plans de Pontivy… le tout provient de différents donateurs.

2Z : Fonds Floquet.

Ensemble de documents provenant de la collection amassée par Charles Floquet. Il comprend des manuscrits d’ouvrages, quelques documents originaux et une importante collection de photographies de Pontivy et sa région. 1800-1990.

FRAM56178_3Z005_021

Représentation théâtrale de la compagnie art et joie. (Archives municipales de Pontivy, fonds de la compagnie Art et Joie, 3Z5)

 

3Z : Fonds de la compagnie Art et Joie.

La Compagnie théâtrale Art et Joie est créée, sous la forme d’une association, en 1947, à l’initiative d’Emile Fraboulet. Elle regroupe une bande d’amis, résidant à Pontivy, qui avait coutume de se réunir au restaurant  »La Terrasse ». D’inspiration jociste, le groupement se fixe pour objectif de  »développer l’amour de la scène » et de  »distraire les habitants de Pontivy » avec des comédies, des chants ou des poèmes. Il s’agit également pour Emile Fraboulet, d’améliorer le quotidien des personnes hospitalisées en sanatorium dont il a fait partie. La Compagnie jouera dans les établissements de santé de la région ainsi qu’à Pontivy et dans les communes environnantes, toujours au profit des malades.

Au fil des mariages et des mutations professionnelles la troupe s’étiole jusqu’à être dissoute en 1967.

Ce fonds retrace le fonctionnement et les activités de la Compagnie de sa création à sa dissolution. Il évoque également les retrouvailles des anciens membres pendant les trente années qui suivirent. Les documents rassemblés témoignent de l’esprit de camaraderie qui anima ce petit groupe et montrent en filigrane les problèmes de la société d’après-guerre.

FRAM56178_4Z110b

« De mon gourbi, belle vue de Kerjalotte », poème de Matho Braz, 1915. (Archives municipales de Pontivy, fonds Blayo, 4Z110)

 

Le fonds est constitué essentiellement de textes (poèmes, chants, dialogues, programmes) qui servirent à bâtir les séances théâtrales. Il contient également des notes et des documents rassemblés par Emile Fraboulet sur les activités de la Compagnie. Quelques pièces ayant trait au suivi comptable de la  »caisse des malades » rappellent le but social de la troupe. En revanche, les documents relatifs à l’administration de l’association sont rares ainsi les statuts définitifs sont manquants. 1945-2005.

4Z :Fonds Blayo.

Ensemble de documents sur l’histoire de Pontivy donné par Gilles Blayo, président de l’association des Amis de Pontivy. Ces documents ont, pour la plupart, été réunis par Emile Gilles, le grand-père de Monsieur Blayo. Son aïeul, instituteur, érudit local et rédacteur en chef, a pris l’habitude, au cours de sa vie de conserver et de collecter un grand nombre de documents. Ce fonds comprend un important volume de documents relatifs à la Première guerre mondiale, témoignant du rôle joué par Emile Gilles à Pontivy à cette période. On y trouve quantités de lettres de poilus, dont certaines relatives à des personnalités culturelles bretonnes tel que Lemordant. Il contient également un grand nombre de cartes de prisonniers de guerre. 1756-2008.

FRAM56178_5Z004_002

Photographie de la construction de l’église Saint Joseph, 1866. (Archives municipales de Pontivy, acquisition Le Bastard, 5Z4)

5Z : Fonds Le Bastard.

Documents acquis auprès d’une librairie de Caen. Ce fonds contient des photographies de la construction de l’église Saint Joseph, un plan de la prison et un plan d’étude comparative de localisation de l’église Saint Joseph. 1809-1866.

6Z : Fonds de l’association des Rhumatologues de l’Ouest.

Ce fonds comprend des affiches, et livrets réalisés pour les congrès de l’association. 2006-2013.

7Z : Comité des fêtes de Tréleau.

FRAM56178_7Z008_004

Char en forme de cigne lors de la fête de Tréleau de 1949. (Archives municipales de Pontivy, 7Z8)

Fonds comprenant des documents relatifs à l’organisation des fêtes de Tréleau. Outre la correspondance relative à l’organisation de la fête, il contient également, des affiches et une importante collection photographique. 1930-1977.

8Z : Fonds Geneviève Bouché relatif aux guides et louveteaux de Pontivy.

Geneviève Bouché (dite tante Vivi), née le 13 mai 1915 à Lorient, décédée à Gouarec le 3 juillet 2008, a habité toute sa vie à Pontivy, Guelvad, rue Blaise Pascal. Entrée aux Guides de France le 2 février 1930, guide aînée en mai 1933, elle fut nommée à la même date cheftaine de la 1ere

 meute de louveteaux de Pontivy (meute fondée en 1930), fonction qu’elle exerça jusqu’en 1967.

FRAM56178_8Z008_023

Regroupement de Louveteaux. (Archives municipales de Pontivy, fonds Geneviève Bouché, 8Z8)

Elle participa à de nombreux camps de guides, de cheftaines et de louveteaux, le plus souvent dans le Morbihan à Talhouët, la Granville en Brandivy, Grand Champ, Beauregard, Pluneret, Treulan en Sainte-Anne, Keralier en Port-Navalo, Carnac, Kerdisson, Gestel, Kervihan à La Trinité-sur-Mer, Moustoirlan, Lesturgan, Vannes, La Bretesche en Muzillac, Kerlévénan en Sarzeau. Plusieurs camps se tinrent dans des propriétés familiales, à Kerminisy en Saint-Tugdual, Morbihan (famille Marchal) ou Trégarantec en Mellionnec, Côtes-du-Nord (famille Danion). Elle effectua un camp au Puy-en-Velay en 1945 et participa au Jamboree à Strasbourg en 1947.

Ce fonds rend compte des activités de Geneviève Bouché comme guide puis cheftaine des louveteaux de Pontivy. Il contient quelques dossiers papiers représentant environ 0,10 ml. Il s’agit essentiellement de listes de louveteaux, de dossiers de cheftaines ou d’assurances, de chants scouts ou religieux, de coupures de presse, d’images pieuses ou souvenirs et de documentation imprimée. Le fonds comprend également près de 800 photographies et de nombreux négatifs représentant les camps et rencontres auxquels participa Geneviève Bouché de 1930 à 1965.

9Z : Fonds Emile Masson.

Ecrivain et penseur socialiste libertaire et celtisant né à Brest en 1869 et décédé à Paris en 1923. Ayant obtenu des licences en philosophie et en anglais, il enseigne successivement dans les lycées de Rennes, Nantes, Brest, Loudun, Saumur et Pontivy. Séjournant fréquemment à Paris, il fréquente les milieux Dreyfusards, anarchistes, collectivistes, antimilitaristes, et se lie d’amitié avec Elisée Reclus, Kropotkine, et Romain Rolland. Il prend également part au mouvement des universités populaires. En 1913, il crée une revue anarchiste en langue bretonne, Brug (Bruyère). A partir de 1899, il publie plusieurs ouvrages : Lettre d’un répétiteur en congé (1899), Yves Madeuc, professeur de collège (1905), Utopie des îles bienheureuses dans le Pacifique en l’an 1980 (1921) … Il traduit également plusieurs ouvrages du Poète Thomas Carlyle. Lorsque la Première guerre mondiale éclate, il devient un pacifiste discret, entretenant une correspondance importante avec Romain Rolland, qui s’est exilé en Suisse.

Le fonds Masson est un ensemble est composé de quelques ouvrages présents dans la bibliothèque du philosophe. Il comprend également un certain nombre de manuscrits d’ouvrages inédits tels que l’anneau de rubi ou Journal d’Yves Madeuc durant la guerreainsi que quelques petites pièces de théâtre écrites pour ses enfants.

10Z : Collecte d’archives de la Grande guerre. Fonds constitué en 2014 dans le cadre de la grande collecte.

FRAM5617881Z12_04 01recto

Groupes de soldats du 17e régiment d’artillerie dans une ferme des environs de Pontivy. vers 1915. (Archives municipales de Pontivy, fonds de la grande collecte, don de Maryvonne Onno, 10Z12)

11Z : Fonds Robic

frotté 1917 monastir cote 1248010

Eugène Frotté (assis à gauche) près de Monastir, sur le front d’orient, en 1917. (Archives municipales de Pontivy, fonds Robic).

Ce fonds, qui nous a été remis par les héritiers de Louis Robic (1921-2013) en 2014, est constitué de deux ensembles. Le premier est constitué de documents ayant appartenu à Eugène Frotté (1894-1982), maire de Pontivy de 1935 à 1944. Il comprend une grande quantité de photographies et de documents (surtout des coupures de presse) relatifs au parcours d’Eugène Frotté. On y trouve entre autres plusieurs photographies de la Première guerre mondiale prises à Pontivy, dans la Somme et dans les Balkans.

course sur route063

Sylvère Jezo lors d’une course, années 1930. (Archives municipales de Pontivy, fonds Robic).

La seconde partie du fonds est consacrée à Louis Robic lui-même. Ancien conseiller municipal et conseiller général, Louis Robic était l’une des personnalité importante dans la vie pontivyenne de la seconde moitié du XXe siècle. Agent de Liaison durant la guerre, il devient, comme son père, bouilleur de cru avant de reprendre le restaurant de sa mère « Chez Robic ». Il devient conseiller municipal en 1961 et le restera jusqu’en 1995. Les archives qui lui sont consacrées sont essentiellement composées de photographies relative à ses fonctions d’élu. On y retrouve notamment un important reportage photographique sur un voyage du conseil municipal à Wesseling dans les années 1980.

12Z Fonds Maezoe

Ce fonds comprend la bibliothèque de l’association Maezoe Tenant qui se destine à promouvoir la langue gallaise. Elle comprend de nombreux livre sur le breton, le gallo et les langues régionales d’Europe en général. Ce fonds a été constitué par les dons à l’association de trois érudits spécialistes en linguistique. Outre des ouvrages très spécialisés sur les langues de Bretagne, on y trouve un grand nombre d’ouvrages sur la culture, la littérature et l’histoire de Bretagne.

13Z fonds de la section pontivyenne de l’Union fédérale des anciens combattant et victimes de guerre du Morbihan.

Cette association prend ses origines dans la société des mutilés de guerre créée à Pontivy en 1923. Le fonds comprend des documents relatifs au fonctionnement de l’association (comptes rendus d’assemblée générale, pièces comptables), il comprend également le premier registre de délibération de la société des mutilés de guerre datant de 1923. 1923-2016.

 

Les commentaires et pings sont clos.